lundi 12 novembre 2012

Sendak gave me his crown




























Cette couronne, en voici l'origine, 
mélée d'une fascination sans limite à Basquiat.

4 commentaires: